Elections présidentielles

Promouvoir le commerce dans la ville et mettre en avant les enjeux économiques et sociaux pour les enseignes

Les prochains mois seront l’occasion de rencontrer les équipes de campagne puis les équipes ministérielles pour tenter de faire entendre la voix du commerce spécialisé et mieux faire comprendre ses spécificités et ses enjeux.

Chacun demande l’équité fiscale entre commerce physique et e-commerce et dénonce une fiscalité immobilière lourde et croissante sur les réseaux de magasins. Procos a choisi de sensibiliser également les élus sur des sujets majeurs.

Le commerce et la ville : ayant constaté les difficultés rencontrées par les villes moyennes (augmentation de la vacance en centre-ville…), la politique nationale doit accompagner les élus locaux et les inciter à mettre en oeuvre les meilleures pratiques pour moderniser et dynamiser leur commerce (parkings, culture, patrimoine, animation…). Une politique globale et durable du commerce fera de ce dernier un élément essentiel de vie dans la ville de demain.

La transformation des enseignes : pour répondre aux nouvelles attentes du consommateur, les enseignes doivent investir, s’allier des partenaires innovants (start up …) et former les hommes pour ré-humaniser les magasins. L’Etat doit faciliter les conditions de ces évolutions.

Les coûts immobiliers, toujours croissants, amputent les capacités d’investissement dans l’humain, central face à Internet. La Loi Pinel autorise la refacturation par les bailleurs des travaux d’embellissement : elle doit être modifiée. Enfin, il faut sécuriser le bail commercial actuel (droit au renouvellement) que de grands acteurs de centres commerciaux veulent à nouveau remettre en cause !

Les échanges ne font que commencer, gageons que les mois à venir génèreront quelques débats « tendus ».

Emmanuel LE ROCH,
Délégué Général de Procos